Une rencontre inattendue pt.3

La route nous remet tous les trois. Elle revient à notre essence même. La route. Rouler pour libérer l’esprit mais aussi où nous nous retrouvons seul. Théo et Claire doivent aller dans le Nord de la Croatie pour trouver une petite laverie et continuer dans cette direction. Niklas et Lisa quant à eux ont pour projet de continuer vers Split.

– Bonne chance pour le Laos !
– Adventure is adventure
– Bonne continuation à vous. Merci pour tout !
– Oh non pas des larmes quand même !
– On garde contact tous ensemble.

Nous le savions ces « Au revoir » étaient dans un sens des adieux. Nous avons échangé mutuellement des petits grigris pour chacune des voitures. Pour nous un collier fait de fil rouge et de coquillages de la part des allemands. Et un origami en forme d’éléphant de la part des français. Ce qui nous a donné une idée sur la personnalité de notre voiture : c’est un éléphant. D’ailleurs, nous ne lui avons toujours pas trouvé de nom.
De chaleureux câlins, de belles phrases pour le futur de notre aventure. Sur le capot empoussiéré de la Pajero une trace de bisous laissée là par Niklas, seule la pluie l’effacera. Les larmes de Lisa nous rendent déjà nostalgique de notre bien être en communauté et la page commence à se tourner. Cette rencontre nous a permis de comprendre une infime partie de l’immense conception du voyage. Nous avions arrêté de nous fixer des objectifs. Nous avancions ensemble tel un convoi qui se perd dans la nature Croate. Il est simple d’apprécier les choses d’une vie qui se veut être voulu. Nous pensons au présent. Nous sentons une différence. Mais il est temps d’allumer les moteurs. Adieu.

Zadar n’était pas trop loin, après deux heures de route, nous trouvons enfin la fameuse laverie, mais nous ne pensions pas que ce lieu anodin nous réserverait autant de surprises.

Une petite natte sur la tête. Une barbe bien touffue et l’ossature robuste. Les cheveux blond vénitien. Le teint halé. Deux personnes nous accueillent devant la laverie. Claire et Théo. Tout se déroule comme si nous ne les avions jamais quitté. L’étonnement de les revoir disparaît rapidement. Nous avons vite compris que c’était un simple au revoir.
Par la suite Lisa et Niklas se joignent à nous 30 minutes plus tard. Il n’était pas très loin non plus, cherchant une laverie également. Pendant environ deux heures nous sommes resté dans cette laverie qui disposait du Wifi. Les habits n’étant pas sec, nous les avions exposé dans la rue tels des marchands de tapis issus d’un vieux bazar pour utiliser le meilleur séchage : Le soleil. Nous repartons ensemble pour visiter Zadar et son orgue de mer. Aussi impressionnante que la ville.

Dans une dynamique de groupe, la route nous sépare à nouveau de Théo et Claire qui partent vers une autre direction. Mais elle nous garde avec Niklas et Lisa. Nous avions décider de partir à Split et de visiter ensemble l’antique cité romaine. Le camping du soir fut complexe. Il s’agissait d’une petite parcelle de terre se fondant entre la forêt et la mer. La carte routière sur la table, le tracé du lendemain s’établit dans le noir, frontales allumées. Un bruit non commun à la nature vient nous déranger ou plutôt est ce nous qui le dérangions. Une lumière sur l’eau avance avec un petit bruit de moteur. Le camping est illégal en Croatie. La police peut nous mettre une belle amande. Les lumières coupées, les battements de cœur s’entendent au fur et à mesure les bruits du moteur s’approchent. C’était un sympathique pécheur venant chercher son butin.

Nous partons à l’aube visiter Split. Pour repartir dans un nouveau Free Camp légal. La route nous refait croiser Claire et Théo, fraîchement installés. Cette fois-ci le camping nous offre une rivière pour les pécheurs que sont Alexis, Ibrahim et Niklas. Les deux jours qui ont suivi furent des moments hors du temps. Une sérénité qui nous a permis de mieux comprendre notre route. Pour les pêcheurs du dimanche il a fallu attendre le dernier soir pour qu’Ibrahim revienne victorieux. Un poisson ! Un sommeil paisible. Le soleil se lève. La Pajero se réveille pour aller toujours plus vers l’Est et l’aventure prendra son sens au Monténégro.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s